(Cet article a été mis à jour et vérifié au fur et à mesure des informations reçues. – Dernière mise à jour le 12 octobre 2020, à 11 h 55.)

Depuis janvier 2020, une épidémie de Coronavirus COVID-19 (ex 2019-nCoV) s’est propagée depuis la Chine.

Les Cinque Terre se situent dans la région de Ligurie et n’ont pas fait partie des régions les plus touchées d’Italie. Toutefois, les autorités italiennes ont pris des mesures de restrictions et de confinement dans l’ensemble du territoire du 11 mars au 17 mai 2020. Les musées, les lieux de culture et les bibliothèques ont fermé et tous les événements publics ont été annulés.

L’Italie a ensuite annoncé l’ouverture de ses frontières à compter du 3 juin, sans quatorzaine en isolement. Les voyages aux Cinque Terre sont ainsi possibles depuis le 3 juin.

Comme pour la France, les distanciations sociales sont toujours et évidemment de rigueur. Vous devrez également porter obligatoirement un masque lors de vos déplacements dans les transports en commun, dans les lieux fermés et dans toute situation où il n’est pas possible de respecter une distanciation physique de 1,5 mètres entre deux individus. Les enfants de moins de six ans et les personnes présentant un handicap incompatible avec le port du masque ne sont toutefois pas soumis à cette obligation. Vous serez aussi invités à mettre du gel hydro-alcoolique à l’entrée des commerces par exemple.

Aussi, depuis le 7 octobre, le port du masque est obligatoire dans toute l’Italie. Et ce même à l’extérieur, dans les espaces et lieux ouverts au public (places, rues, promenades de front de mer).

Si besoin, pour plus d’informations à ce sujet, vous pouvez consulter la FAQ de l’Ambassade de France en Italie.

Quelles sont les formalités pour entrer en Italie et visiter les Cinque Terre ?

Les frontières italiennes sont donc ouvertes que vous venez en avion, en train, en voiture ou en bateau.

Toutefois, vous devrez au préalable télécharger et remplir un formulaire (dernière version du 8 octobre 2020 non disponible en français ➥ version italienneversion anglaise). Sur celui-ci vous devrez renseigner votre identité, indiquer les lieux où vous avez séjourné les 14 derniers jours, remplir une déclaration sur l’honneur de ne pas éprouver de symptômes du Coronavirus ou d’avoir été testé positif, etc. Ce questionnaire sera ensuite à remettre au personnel de bord (avion ou bateau) durant votre trajet ou à la police en cas de contrôle.

Traductions, indications et aides concernant le formulaire :

  • Le décret du 17 mai mentionné dans le point n° 1 est disponible ici. Celui-ci annonce notamment l’ouverture des frontières italiennes au 3 juin avec toutes les précautions et mesures sanitaires précédemment citées.
  • Le point n° 3 vous demande de préciser par quel moyen de transport vous arrivez et d’indiquer le type de véhicule + le numéro de la plaque d’immatriculation (dans le cas où vous arrivez avec un véhicule privé) ou, le cas échéant, le numéro de vol / train / bateau.
  • Le point n° 4 vous demande d’indiquer la liste des pays et territoires où vous avez séjourné les 14 derniers jours.
  • Pour le point n° 5, sauf cas contraire, vous devez cocher la lettre « E » (« entrée en Italie en provenance de France »). Les mesures préventives indiquées en dessous s’appliquent alors : (a) présentation d’un test négatif de moins de 72 heures ou (b) obligation de le faire dans les 48 heures suivant l’entrée en Italie avec auto-isolement imposé pendant ce temps-là (indiquer ici l’adresse postale et le numéro de téléphone où vous serez joignable pendant cet isolement).
  • Les points 8 et 9 évoquent la quarantaine de 14 jours toujours obligatoire pour certains pays. Toutefois, depuis le 3 juin, les voyageurs en provenance de France (et d’autres pays européens) ne sont plus soumis à celle-ci. Vous n’avez ainsi pas besoin de renseigner cette partie-là.

Attention, le gouvernement italien a également imposé le 21 septembre 2020 un test Covid-19 obligatoire pour les habitants (et les personnes ayant transité par ces régions dans les 14 derniers jours) des régions Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, Corse, Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Depuis le 8 octobre 2020, tous les français, quelque soit votre région d’habitation, doivent se soumettre à deux obligations :

  • se signaler dès l’arrivée à l’autorité sanitaire régionale (la liste des centres présents en Ligurie se trouve ici – page en italien)
  • et présenter le résultat négatif d’un test moléculaire (PCR) ou antigénique de moins de 72 heures OU se soumettre à un test sur place en arrivant en Italie. Aussi pour ce dernier, si vous arrivez par une frontière terrestre ou maritime, vous devrez contacter l’un des centres agréés (de l’autorité sanitaire régionale dont la liste est disponible au point ci-dessus) pour vous rendre sur place dans les 48 heures suivant votre arrivée et réaliser le test (effectué gratuitement). Ensuite, vous devrez vous isoler en attendant les résultats. Si vous arrivez en avion, des tests sont effectués systématiquement (résultats pouvant aller de 30 minutes à 72 heures selon le test utilisé, avec obligation de s’isoler pendant cette attente).
    Pour information, le test est exigé pour tous les voyageurs, quel que soit l’âge (enfant y compris donc).

À noter que cette procédure ne concerne pas – pour l’instant – les habitants frontaliers et les personnes transitant moins de 36 heures dans le pays.

Si vous vous rendez sur place en avion, sachez que des caméras thermiques ont été parfois été installées dans les aéroports. Si votre température dépasse 37,5°, quelque soit votre région d’habitation, une procédure et un test Covid-19 s’applique (si le test est positif, une mise en quatorzaine sera appliquée). À noter que toutes les valises en soute sont désinfectées par le personnel des aéroports italiens. Par ailleurs, les bagages en cabine sont de nouveau autorisés (depuis le 15 juillet) sur tous les vols en direction de l’Italie.

Si vous vous rendez sur place en train, il n’y a pas de formalités particulières. Le train Thello Nice <> Milan impose le placement « un siège sur deux » pour respecter les distanciations physiques. Toutefois, la ligne Marseille <> Milan n’a pas encore repris, ainsi que le train de nuit Paris <> Venise. (Pour organiser votre séjour en train, vous pouvez aussi consulter l’article : « venir en train aux Cinque Terre« )

Ensuite, pour votre voyage sur place, vous trouverez sur ce site tous les renseignements nécessaires pour, entre autres, réserver votre logement et vous procurer la Cinque Terre Card qui vous permettra de circuler sur les sentiers de randonnées (partiellement accessibles en fonction des travaux en cours et de la météo).

Je dois annuler mon voyage aux Cinque Terre, comment faire ?

Pour vos trajets en train : la SNCF a mis en place un système gratuit d’échange ou de remboursement des billets sur les TGV inOui, Intercité, Ouigo et les TER. Vous avez ainsi la possibilité d’annuler sans frais vos voyages en train SNCF pour tous les trains circulant jusqu’au 4 janvier 2021. Cette demande peut être faite jusqu’au départ du train via votre compte en ligne.

Pour vos trajets en avion : rapprochez-vous de la compagnie aérienne empruntée pour connaître les modalités de remboursement et d’échanges de vos billets (ici par exemple pour Air France). Pour ce qui est des compagnies low-cost (Ryanair, EasyJet et Transavia), le remboursement intégral ou l’échange du billet sera effectif si le vol est annulé par le transporteur (sans indemnisation supplémentaire pour les voyageurs).

Pour vos réservations d’hébergements : chaque établissement et plateforme de réservation (Booking, Hotels.com, Expedia, etc.) a sa propre politique de remboursement et des conditions modifiables en fonction des offres. Il faudra ainsi les contacter au cas par cas. Par exemple, Airbnb promet de rembourser les réservations faites en Italie (réservations effectuées au plus tard le 14 mars 2020 et dont la date d’arrivée est le 15 octobre 2020 au plus tôt).

Pour plus d’informations :

Crédit photo (creative commons) : Macau Photo

Accueil » Blog et actualités » Cinque Terre et Coronavirus (COVID-19)