À propos des restaurants aux Cinque Terre

Dans la plupart des restaurants des Cinque Terre (et en Italie en général), la carte sera détaillée de la façon suivante :

  • ANTIPASTI, qui correspond à la mise en bouche, au hors-d’œuvre
  • PRIMO PIATTO, l’entrée chaude souvent cuisinée avec des pâtes ou du riz
  • SECONDO PIATTO, le plat principal de poisson ou viande
  • CONTORNI, l’accompagnement du plat principal (légumes, frites ou salade)
  • DOLCE, le dessert

Autres indications importantes à connaître : dans les restaurants en Italie, un supplément sur l’addition de 1,50 € par personne est parfois ajouté (prix variable selon le standing de l’établissement, jusqu’à 5 €). Celui-ci correspond aux frais pour le pain et les couverts (pane e coperto). Un supplément peut également être appliqué, de l’ordre de 10 à 15 %, pour le service. Pour éviter les (mauvaises) surprises, pensez à regarder si ces indications figurent sur la carte avant d’entrer dans le restaurant. Par ailleurs, la carafe d’eau n’est pas chose courante en Italie. L’eau en bouteille (plate ou gazeuse) est donc à ajouter sur l’addition. Enfin, le pourboire n’est pas obligatoire (mais est forcément apprécié).

Quelles sont les spécialités culinaires des Cinque Terre ?

Dans les restaurants des Cinque Terre, vous pourrez déguster des plats typiques de la cuisine méditerranéenne.

Au menu, vous trouverez des spécialités locales à base de poisson et de fruits de mer, de citron, d’huile d’olive, de miel et de raisin (pour le vin).

Pour accompagner votre repas, choisissez un vin local (issu des vignes qui sont sur les flancs des montagnes attenantes aux villages) comme le Bianco 5 Terre et le Sciachetrà (vin unique, produit uniquement sur le territoire des Cinque Terre). Pour le digestif, vous pourrez vous tourner vers le Limoncello (liqueur de citron).

Voici une liste non exhaustive des spécialités culinaires et des produits locaux de la région des Cinque Terre :

  • l’huile d’olive DOP (soit AOP en français, pour appellation d’origine protégée), dont les cultures façonnent les territoires des Cinque Terre, à utiliser pour l’assaisonnement ou à goûter sur le pain avec une pincée d’origan
  • la focaccia, à déguster nature ou dans l’une de ses nombreuses variantes au fromage, à l’oignon, aux herbes, à la tomate, aux olives, etc.
  • le citron, dont la culture est présente depuis au moins le XVIIe siècle
  • le Limoncello, la liqueur de citron (voir la recette)
  • le vin blanc doux et fruité Sciachetrà, un moelleux très réputé dont les raisins mûrissent aux Cinque Terre, sur les terrasses ensoleillées qui font face à la mer
  • le miel, grâce aux ruches installées sur le flanc des montagnes et où les abeilles butinent des fleurs vierges de tous produits chimiques
  • les anchois salés (de anciüe)
  • le gâteau de riz salé (aa turta de risu), préparé traditionnellement lors de la fête patronale de Saint Jean-Baptiste
  • la soupe aux champignons (aa menestra de cian) assaisonnée à l’huile d’olive et préparée avec des pommes de terre et des herbes sauvages provenant des terrasses où poussent les vignes
  • les raviolis (ravièi)
  • le pesto « à la génoise » et ses cinq ingrédients de base (voir la recette)
  • les anchois salés (de anciüe)
  • la tarte au citron
  • le gâteau à base de farine de châtaigne appelé Patona (Patuna) ou castagnaccio (castagnàsu)

Quels sont les meilleurs restaurants aux Cinque Terre ?

Top 3 des restaurants par village à venir prochainement.

Les restaurants suivants ont adhéré (ou ont entamé la procédure pour adhérer) au label de qualité environnementale proposé par l’Organisme de gestion du parc national des Cinque Terre :

  1. Enoteca Internazionale, à Monterosso
  2. A Cà du Gigante di De Fina Sara, à Monterosso
  3. Da Eraldo, à Monterosso
  4. Foresteria Santuario di Nostra Signora di Soviore, à Monterosso
  5. Ristorante da Miky di De Fina Michele, à Monterosso
  6. Gianni Franzi, à Vernazza
Accueil » Manger aux Cinque Terre